Cette année, je laisse les cucurbitacées se développer selon leur bon plaisir.

Deux abeilles s'enivrent au fond d'une fleur,

tandis qu'un potiron décide d'explorer l'espace voisin.